Séance sur « Inclusion sociale et promotion d’une culture de non-violence et de paix »

'Sea of Dreams', centre d'accueil pour les mineurs migrants non accompagnés, 2010. Maria Jose Trapiello Suarez/CCM

Les participants de la 12ème Conférence Méditerranéenne seront en charge d’identifier les besoins et les possibilités liées à la promotion d’une culture de non-violence et de paix dans la région ainsi que de définir le soutien nécessaire pour mettre en oeuvre des actions dans ce domain.

Dans le sein des toutes les communautés il existe des groupes qui restent exclus des bénéfices accessibles à la majorité de la population. Cette exclusion répond à plusieurs raisons : désavantages sociaux ou économiques, stigmatisation sociale d’un groupe, discrimination à cause du genre ou d’autres facteurs, intolérance contre les réfugiés, migrants, groupes minoritaires.

Selon l’ONU, l’inclusion sociale est le processus moyennant lequel des efforts garantissant l’égalité d’opportunités sont réalisés. L’objectif stratégique numéro 3 de la Stratégie 2020 de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge « Promouvoir l’intégration sociale et une culture de non-violence et de paix » a trois impacts attendus : un soutien accru du public aux Principes fondamentaux et réduction de la stigmatisation et de la discrimination ; un niveaux plus bas de violence et utilisation de moyens plus pacifiques pour aplanir les différences sociales ; une intégration accrue des personnes désavantagées dans leur communauté. Pourtant, à mi-chemin de la mise en œuvre de la Stratégie 2020 de la Fédération internationale, comment les Sociétés nationales peuvent améliorer leur coopération pour répondre à l'objectif stratégique 3 au niveau national ou régional ?

La Fédération internationale dela Croix-Rouge et les Sociétés nationales ont mis en fonctionnement plusieurs programmes et initiatives afin de promouvoir une culture de non-violence et de paix, car celle là « réduit la violence et la discrimination, mais aussi elle crée des communautés plus fortes, en meilleure santé et plus résilientes »*. D’après la Stratégie de la Fédération sur la prévention et l’atténuation de la violence, ainsi que les moyens d’y faire face, une culture de non-violence « est fondée sur le respect des êtres humains, leur bien-être et leur dignité. Elle honore la diversité, la non-discrimination, l’intégration, la compréhension mutuelle et le dialogue, la volonté de servir, la coopération et la paix durable. C’est une culture par laquelle les individus, les institutions et les sociétés s’abstiennent de nuire à autrui, aux groupes, aux communautés ou à eux-mêmes. Elle permet de s’engager à adopter des solutions positives aux problèmes, aux tensions et aux sources de violence ; la violence n’est jamais une option ».

* Promotion d’une culture de non-violence et de paix : approche de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge.

  • Humanité
  • Impartialité
  • Neutralité
  • Volontariat
  • Indépendance
  • Unité
  • Universalité